USA- CHINE – Le choc des puissances

USA- CHINE – Le choc des puissances

La « guerre commerciale » annoncée par le président Trump a pour principal objectif d’endiguer la montée en puissance de la Chine, considérée comme une menace pour les Etats-Unis. La Chine a gravi, cette année, un nouvel échelon dans le classement des grandes puissances. Certes, sur le plan militaire, les États-Unis dominent encore largement la Chine : le budget américain de la Défense reste quatre à cinq fois supérieur au budget chinois. Mais la Chine a aussi inauguré sa première base militaire à l’étranger, à Djibouti, non loin des bases navales française et américaine et occupe désormais le premier rang des pays contributeurs de troupes de maintien de la paix. En outre, Pékin a multiplié les initiatives à l’international : du discours pro mondialisation de Davos, prononcé par le président Xi Jinping en janvier dernier, au sommet One Belt, One Road, qui a accueilli en mai une trentaine de dirigeants étrangers, il ne s’agit plus de s’interroger sur la volonté chinoise de devenir une grande puissance mais de savoir comment et avec quels moyens elle entend profiter de la multipolarité.

Le discours-fleuve prononcé par Xi lors du 19e congrès du Parti communiste chinois, le 18 octobre 2017, avait l’avantage de la clarté : « Nous devons nous situer sur le devant de la scène », a déclaré le dirigeant, triomphalement reconduit pour cinq ans dans ses fonctions. Face à un Occident dérouté par les tergiversations d’un Donald Trump, la Chine entend prendre toute sa place dans la gouvernance mondiale et dans la défense du commerce mondial, dont elle est l’un des principaux bénéficiaires en tant que deuxième économie mondiale.