Rohingyas – Birmanie – Epuration ethnique à huis clos.

Rohingyas – Birmanie - Epuration ethnique à huis clos

En Birmanie, les Rohingyas sont persécutés en raison de leur appartenance ethnique et de leur religion. En termes de droit, il s’agit de crimes contre l’humanité, parmi lesquels des meurtres, des déportations ou des transferts forcés de population. Depuis plusieurs mois, plus de 620 000 musulmans rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh, fuyant les viols, les meurtres et les tortures perpétrés par des soldats birmans et des milices bouddhistes. Les Nations unies estiment qu’il s’agit d’un « cas classique d’épuration ethnique ».

Des milliers d’autres personnes mettent leur vie en danger en tentant de gagner le Bangladesh depuis la Birmanie à bord de bateaux de pêche ; certaines de ces personnes sont gravement blessées, ou accompagnées d’enfants. Beaucoup d’autres personnes bloquées dans les régions montagneuses du nord de l’État d’Arakan sont privées d’aide car les ONG et les organisations humanitaires ne sont pas autorisées à se rendre dans ce secteur. Tous les réfugiés confirment que les attaques sont menées par les forces de sécurité de Birmanie.

Ne laissons pas l’armée et les forces de sécurité du Myanmar poursuivre cette campagne de violences impitoyables et d’épuration ethnique contre les Rohingyas.