Chine – Japon : Changement de doctrines

Chine - Japon - Changement de doctrines

Le gouvernement japonais a adopté en décembre 2018 son plan stratégique de défense pour les cinq prochaines années. Les lignes directrices révisées du programme de la Défense nationale et le programme de défense à moyen terme, qui court de l’exercice budgétaire 2019 à l’exercice 2023, prévoient notamment l’introduction d’avions de combat furtifs F-35B d’origine américaine. Ces avions peuvent décoller et atterrir à la verticale ou sur un terrain très court, ce qui permettra aux porte-hélicoptères de la classe Izumo de la Force d’autodéfense maritime (marine japonaise) d’être utilisées efficacement comme des porte-avions. Actuellement, le Japon dispose de deux navires de la classe Izumo, des porte-hélicoptères de 248 mètres de long et 27.000 tonnes de déplacement : l’Izumo, entré en service en 2015, et le Kaga, entré en service en 2017.

C’est une mini-révolution dans un pays doté d’une armée à la doctrine défensive et surtout une première depuis la fin de la seconde guerre mondiale, période pendant laquelle le porte-avions était un élément déterminant du conflit dans le Pacifique et qui a permis de mener toutes les grandes offensives japonaises