Afghanistan – Le retrait des troupes américaines

Afghanistan – Le retrait des troupes américaines

La fin d’une guerre de vingt ans. Les Etats-Unis ont officiellement commencé, samedi 1er mai 2021, le retrait de leurs dernières forces armées d’Afghanistan. Un mouvement suivi par les forces de l’Otan présentes sur place. Plus aucun soldat américain ne devrait s’y trouver d’ici au 11 septembre. Ce retrait inquiète particulièrement l’actuel gouvernement afghan, alors que certaines parties du territoire sont tombées sous l’emprise des talibans ces derniers mois.

Les dernières manifestations à Kaboul ont révélé l’atmosphère anxiogène dont est enveloppée la capitale afghane depuis l’annonce faite par le président des États-Unis Joe Biden de reporter le départ des troupes américaines au-delà du 1er mai 2021 jusqu’au 11 septembre. L’appréhension du retrait des forces militaires de la coalition s’ajoute au report des « négociations de paix » et à la concertation nationale, régionale et internationale sur la formation d’un nouveau gouvernement. Après vingt de conflit, le plus long que les États-Unis n’aient jamais mené, Washington en est réduit à tenter de créer les conditions d’un processus de paix avec les talibans, pour quitter l’Afghanistan dans l’honneur. Un départ sans gloire pour les États-Unis au moment où les Talibans semblent plus puissants. Et en l’absence d’un cessez-le-feu viable entre les Talibans et le gouvernement, le pays n’est pas à l’abri d’une nouvelle guerre civile, comme celle qui avait suivi le retrait soviétique à la fin des années 1980. Les Talibans contrôlent ou prétendent contrôler plus de la moitié du territoire afghan, notamment une grande partie des campagnes et des routes stratégiques. Mais ils n’ont jamais pris le contrôle de villes majeures, ou du moins jamais sur une longue période.

Lire la suite : 1er juillet 2021